Non classé

Le bleu de ses yeux

Pour une femme forte, qui a bien des histoires à nous raconter. Christina

Il y a bien longtemps, elle a fuit son pays
Tenter de se sauver de cette galère de maladie
C’est arrachée, complètement déracinée,
Comme entre deux mondes échoués
Que l’ancre de sa vie
N’a su vers quel horizon se tourner

Passée de lieux en lieux
Avec toujours en tête
Cet espoir, cette lancinante quête
Qu’au bout du chemin
Elle finirait bien par trouver mieux.

Ce pas de foi, cette espérance créatrice
Croyant qu’aucun désert, ne peut indéfiniment cacher son oasis.
Cette force nébuleuse de privilégier le petit soupçon de lumière
Noyé dans un océan de ténèbres, aussi profond qu’une centaine de mers.

Et les années ont fini par s’écouler
Le temps commençant à manquer
La houle des vagues, sans pitié,
Contre elle, contre sa famille, s’est déchaînée.
Ces épreuves; son visage, ont marqués
L’ailleurs tant désiré, ses forces, ont épuisé.

Eternelle optimiste; guerrière de la première journée
Elle semble désormais au bout son combat,
Un jour, elle se tenait debout, remplie d’impétuosité.
Aujourd’hui, c’est à peine, si elle esquisse quelques pas.

C’est une femme épuisée, que j’ai l’honneur de rencontrer
S’épargant la peine de cacher les cicatrices que la vie lui a infligée
Brisée, déchirée, déracinée, mais jamais désarmée

Puis, d’un coup le plongeon se fait, étrangement silencieux
Je suis confrontée à l’épreuve de son regard
L’étoile, l’océan, la luminescence d’un phare
Je vois, je vois; le bleu, le bleu de ses yeux.

Ce bleu m’explique que notre malheur est de tout prendre pour acquis
Ce bleu me chuchote que nous avons perdu les clés de la joie de vivre.
Ce bleu me dit de garder fermement l’espoir attaché à mon coeur
Ce bleu me confie qu’espérer, c’est croire que le soleil sera toujours vainqueur.

Le bleu, le bleu de ses yeux me raconte son histoire
Le bleu, le bleu de ses yeux me dit que le secret, c’est de ne plus avoir peur du noir.
Le destin de cette dame
C’est ce sacré bout de femme!
Jardinière, dont la générosité est le plus beau des prénoms
Elle répand dans la vie de ses proches, sans aucune concessions
Dans une ode inconsciente à la beauté de la vie et de ses couleurs,
L’infinité, la force, l’Éden qu’il y a dans son cœur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s